You are here

Flux RSS

Épices, vanille, café…Histoire d’un grand voyage !

25 April 2017 

Quelle heure est-il, chez vous ? Le matin, heure du café et du thé ? Le midi, avec le déjeuner qui approche ? Peut-être est-ce l’heure du goûter, avec un bon pain d’épices et un chocolat chaud. Ou l’heure du dîner, avec au menu un poulet au curry, de la choucroute ou une tarte aux pommes ?
Les épices, le café et la vanille sont aujourd’hui encore au centre de nos assiettes. Mais quelle est leur histoire ?

Les épices

Les épices proviennent des plantes. Toutes leurs parties peuvent en fournir : les fruits (comme pour le piment), les graines (la moutarde), les fleurs (le safran), la racine (le gingembre), l’écorce (la cannelle)…

12711920Quelques épices issues de graines : carvi, moutarde et poivreQuelques épices issues de graines...Zoom http://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/styles/exposition/public/multimedia/moutarde.jpg?itok=V0LMSQNoSource : pixabay
14401920 Pétales de fleur de safran Pétales de fleur de safranZoom http://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/styles/exposition/public/multimedia/safran.jpg?itok=mLGo0Y82Source : pixabay
12801920Bâtons et poudre de cannelleBâtons et poudre de cannelleZoom http://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/styles/exposition/public/multimedia/cannelle.jpg?itok=7Fv0YqkdSource : pixabay

On les emploie depuis très longtemps : on en a retrouvé des traces dans l’Égypte antique ! Les romains les plus riches utilisaient poivre, safran ou cardamome pour relever leurs plats.

Au moyen-Âge, les épices sont plus utilisées que jamais ! Les mets sont aromatisés par du poivre, du gingembre,  de la cannelle, mais aussi du poivre long, du macis (enveloppe de la noix de muscade) ou de la maniguette (graine ressemblant à du poivre). Les épices permettent également de se soigner ou de mieux digérer les repas. Bref, ils sont utilisés partout !

Les épices viennent parfois de très loin. On en ramène de Chine, d’Inde ou d’Afrique, à pied ou en bateau. Elles sont extrêmement chères, et les marchands très riches. Venise tire alors une grande partie de sa richesse de la vente d’épices ! On essaye aussi de les cultiver chez soi. Ainsi, en 1753, Pierre Poivre parvient à cultiver muscadiers et girofliers sur l’Île de France (actuelle île Maurice).

La vanille

Une autre épice a elle aussi une histoire pleine de voyages : la vanille. Cette gousse est en fait… une orchidée. La gousse est la capsule contenant les graines de la plante.

1000750Gousses de vanille sur l’orchidéeGousses de vanille sur...Zoom http://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/styles/exposition_portrait/public/multimedia/gousses_de_vanile.jpg?itok=--j9hFHKSource : Wikimedia Commons - Par Fpalli, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20978367
222318Fleurs de vanille (Vanilla planifolia)Fleurs de vanille (Vanilla...Zoom http://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/vanilla_planifolia.jpgSource : Wikimedia Commons - Par Michael Doss – CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3553927

À l’origine, la vanille pousse en Amérique du Sud. Elle est découverte par les espagnols en même temps que l’Amérique. Elle arrive alors en Europe depuis le Mexique. Mais elle est alors extrêmement chère ! C’est pourquoi Louis XIV cherche à en faire pousser sur l’île de la Réunion – alors île Bourbon.

Mais la vanille ne veut pas se reproduire. Ce que l’on ne sait pas encore, c’est que pour former la fameuse gousse, les fleurs sont pollinisées par une petite abeille, la mélipone. Or, cette abeille ne vit qu’en Amérique du Sud. Aussi, pour former la gousse, il faut faire le travail de l’abeille… à la main !

Il faut attendre 1841 pour que les premières tentatives fonctionnent. Et, en 1841, un jeune esclave, Edmond Albius, trouve la méthode de pollinisation que l’on utilise encore aujourd’hui. Car les plants de vanille sont toujours pollinisés à la main, fleur par fleur !

 

Le café n’est, quand à lui, pas une épice. Mais son histoire est elle aussi rocambolesque !

Le café

701600Coffea arabica, l’arbre à caféCoffea arabica, l’arbre à caféZoom http://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/coffea_arabica.jpgSource : Wikimedia Commons - CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=447406
15002000Fruits du caféierFruits du caféierZoom http://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/styles/exposition/public/multimedia/grains_cafe.jpg?itok=Ag0xmuJYSource : Wikimedia Commons – Par H. Zell, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=9554233

Probablement venu d’Éthiopie, il est utilisé dès le XIIe siècle au Yémen puis se diffuse, trois siècles plus tard, dans le monde musulman. Les premières « maisons du café », où l’on se retrouve pour discuter ou pour jouer voient le jour à Istambul, à La Mecque ou au Caire.

Le café arrive en Europe au début du XVIIe siècle, et s’implante très rapidement : on en consomme à Venise, en Angleterre, en Hollande… Tout en buvant leur café, les gens discutent et échangent, ce qui ne plaît pas toujours au pouvoir en place. En 1671, le premier café ouvre en France, à Marseille. L’année suivante, un deuxième voir le jour à Paris. Ouvert en 1686, le Procope est le premier à accepter les femmes !

Mais, comme pour les épices, chaque pays veut cultiver son propre café pour en baisser le prix. Louis XIV reçoit un caféier en cadeau. Il parvient à le faire cultiver et se reproduire à Versailles. Puis, il essaye d’envoyer quelques jeunes plants dans les colonies françaises en Amérique. Mais la première tentative échoue : le savant qui était chargé de cultiver les plants une fois sur place meurt sitôt arrivé ! Quatre ans plus tard, après une traversée épique, où l’eau douce vint à manquer – et du être partagée entre l’équipage et le caféier, les premiers plants de café sont implantés en Martinique. Le début d’une très longue histoire !

Votre commentaire a été ajouté à la file d'attente pour modération par l'administrateur du site et il sera publié après son approbation.
Dispostif anti-spam *

Envoyer


* champs obligatoires
Up