You are here

Flux RSS

Goethe et la métamorphose des plantes

16 May 2017 

[Histoire des sciences] On poursuit notre série d'articles de blog avec la carte blanche à un chercheur !
Stéphane Schmitt, directeur de recherche au CNRS - biologiste de formation et passionné d'histoire des sciences - vous propose de partir à la découverte de quelques grandes figures de la science...avec la complicité de Tommy Dessine.

Goethe et la métamorphose des plantes

Le grand écrivain allemand Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) est surtout connu pour ses romans et ses pièces de théâtres, notamment le célèbre Faust. Mais il s’intéressa aussi aux sciences, et pas seulement en amateur. Il élabora par exemple une théorie des couleurs qui mettait en cause celle de Newton. Mais il se consacra surtout aux sciences de la vie, et il est dans ce domaine à l’origine de plusieurs idées a priori étonnantes, mais qui ont eu beaucoup de succès à l’époque et parfois au-delà.

Parmi ces idées, l’un de ses thèmes de prédilection concernait la structure des plantes. Selon Goethe, tous les organes d’une plantes étaient fondamentalement des variations autour d’une même forme fondamentale, la feuille. Il interprétait notamment les organes floraux (sépales, pétales, étamines et pistils) comme des feuilles modifiées, destinées à assurer la fonction de reproduction : il parlait à ce propos de « métamorphose des plantes ».

Pour lui, cette idée avait des implications théoriques importantes : elle traduisait le fait qu’il existait, selon lui, une unité générale des formes dans le monde vivant, la diversité des organes (par exemple végétaux) pouvant toujours se ramener à un type unique. De la même manière, chez les animaux, il pensait ramener la structure du crâne à celle de la colonne vertébrale.

En ce qui concerne les plantes, il s’appuyait aussi sur des arguments concrets. Par exemple, il avait remarqué que dans de nombreuses fleurs (notamment des variétés horticoles), les étamines sont partiellement ou complètement transformées en pétales, et dans certaines roses, dites « prolifères », on voit parfois les pièces florales se transformer en feuilles, voire former de nouveaux rameaux. Il y voyait une preuve de l’unicité fondamentale des organes végétaux.

L’idée de Goethe connut un certain succès au début du 19e siècle. Par la suite elle n’a jamais été complètement oubliée, mais elle a trouvé, dans un sens, une confirmation spectaculaire à la suite de travaux de génétique moléculaire, dans les années 1980 et 1990. On a découvert alors les gènes homéotiques des plantes, dont les mutations provoquent justement des transformations de sépales en pistils, de pétales en étamines, etc. Ainsi, à partir d’une structure initiale identique, ces gènes orientent le développement vers tel ou tel organe. Goethe n’aurait évidemment pas pu imaginer un tel mécanisme, mais on peut dire qu’il a eu une bonne intuition.

234132Rose prolifère"La parenté secrète des différentes parties externes de la plante, à savoir des feuilles, du calice, de la corolle, des étamines, qui se forment successivement et comme naissant les unes des autres, a été reconnue depuis longtemps par les savants. On a nommé métamorphose des plantes l'action par laquelle un seul et même organe se montre à nous diversement transformé." GOETHE Johann-Wolfgang (1790)Rose prolifère"La parenté secrète des différentes parties externes de la plante, à savoir des feuilles, du...Zoom http://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/rose.gif

Les auteurs

Stéphane Schmitt

Biologiste de formation, Stéphane Schmitt s’est passionné pour l’histoire des sciences de la vie. Chercheur au CNRS depuis 2002, il a entrepris l’édition raisonnée des œuvres du naturaliste Buffon. Il s’est également intéressé à l'Histoire naturelle de Pline l’Ancien, qu’il a traduit du latin, présenté et annoté pour la Bibliothèque de la Pléiade.

Sur le site du CNRS

Tommy dessine

De conférences dessinées en dessins de presse, de carnets de voyage en livres illustrés, Tommy dessine tout ce qui lui passe sous les yeux ! Retrouvez-le sur le site de France Inter, du quotidien Libération, dans la presse satirique ou sur son propre blog.

www.tommydessine.com

Histoire des sciences, curieux de sciences, Goethe, sciences de la vie, plantes,

Votre commentaire a été ajouté à la file d'attente pour modération par l'administrateur du site et il sera publié après son approbation.
Dispostif anti-spam *

Envoyer


* champs obligatoires
Up