You are here

Flux RSS

Licornes et ornithorynques #1

17 September 2017 

Un mammifère qui pond des œufs ? Et pourquoi pas des animaux qui marchent sur le nez, des fossiles de Lune ou des chimères !
Partez à la découverte de quelques blagues de scientifiques. Et des vrais animaux, si étranges qu’on n’a pas cru leurs découvreurs...

Un drôle d'animal

1798 à Londres, des scientifiques reçoivent d’Australie la peau d’un étrange animal. Il a des pieds tout plats et palmés comme une loutre, un bec comme un canard, des poils comme un mammifère, des pattes sur le côté du corps comme un crocodile. Puis, l’on apprend qu’il pond des œufs, comme une poule et qu’il donne du lait à ses petits, comme un chat ou un chien.

Le premier réflexe des scientifiques fut… de chercher les coutures. Car cet étrange animal ne pouvait être qu’une blague, une « chimère » : un faux animal fabriqué en cousant ensemble différentes parties d’autres animaux. Car, derrière leurs immenses découvertes et explorations, les scientifiques peuvent parfois se montrer facétieux…

Des pierres blagueuses

1725, nous sommes à l’université de Wurtzbourg. Beringer, professeur de la faculté de médecine de cette université, est aussi un grand passionné de fossiles. Il part souvent explorer le mont Eibelstadt pour en découvrir de nouveaux. Mais un jour, à sa grande surprise, il trouve des pierres avec des dessins d’animaux, des dessins de lune et de soleil et même des mots écrits. Stupéfait par sa découverte, il en fait un livre : Lithographiæ Wirceburgensis, « Les pierres de Wurtzbourg », où il tente de donner des explications (surnaturelles) à ces pierres.

Malheureusement pour lui, toutes étaient… des faux. Il s’agissait d’un canular monté de toutes pièces par deux de ses collègues. Celui-ci dura un moment, les deux acolytes de Beringer continuant de sculpter et cacher ces faux fossiles. Mais toute cette histoire finit très mal pour les trois chercheurs, et le procès qui les opposa ruina leurs carrières.

Des mammifères qui marchent sur le nez ?

Mais les canulars, poissons d’avril et autres hoax en tous genres ne se sont pas arrêtés avec la découverte de l’ornithorynque. En 1962, bien plus récemment donc, paraît un ouvrage du Dr. Harald Stümpke :  Anatomie et biologie des Rhinogrades, un nouvel ordre de mammifères.

Le livre, sérieux et austère, raconte la découverte et la description de ces mammifères qui marchent sur le nez. Certains s’en servent pour chasser, d’autres pour pousser – comme un arbre sur ses racines.

648432Rhinograde Hopsorrhinus aureusRhinograde Hopsorrhinus aureusZoom http://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/hopsorrhinus_aureus.jpegWikimedia commons – Eigenes Foto - Naturkundemuseum Wiesbaden, CC BY-SA 3.0 de,
682800Rhinograde NasoperforatorRhinograde NasoperforatorZoom http://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/nasoperforator.jpgWikimedia Commons - Chaoborus - CC BY-SA 3.0,

Quelques-uns ont un nez perforateur qui leur permet, dit-on, de creuser des trous dans les arbres pour se nourrir. D’autres sautillent sur leur nez et chassent grâce à leur queue !

L’ouvrage était, évidemment, un canular. Mais parfois, au hasard d’un premier avril, l’histoire surgit de nouveau… Et les rhinogrades ont même fait l’objet d’une petite exposition dans la galerie des espèces menacées et disparues de la Grande Galerie de l’Évolution, à Paris !

Des chimères pour apprendre ?

Parfois, des animaux très célèbres ont totalement disparu. Le dodo, par exemple. Ce gros oiseau, incapable de voler, n’existait que sur l’île Maurice. Il a disparu il y a plus de 400 ans, et les scientifiques du monde entier n’en ont que des os et quelques restes de tissus. Bref, rien de très joli à montrer dans un musée…

Alors, parfois, les musées reconstituent ces dodos en cousant ensemble différentes parties d’autres oiseaux. Cela permet d’imaginer à quoi le dodo pouvait ressembler ! Mais, comme ils le disent toujours sur le panneau explicatif, il est impossible de croire à une (mauvaise) blague...

Pour en savoir plus :

Sur les « faux » en Histoire Naturelle

http://archive.archaeology.org/online/features/hoaxes/beringer.html

 

Sur les Rhinogrades

http://vennarecci.free.fr/Rhinogrades/index.htm

http://fish-dont-exist.blogspot.fr/2012/04/la-decouverte-des-rhinogrades.html

http://www.larecherche.fr/les-rhinogrades-surprennent-encore

 

Crédit image de couverture : Livre d'heures de Jean de Montauban - Licorne combattant un dragon, Bibliothèque de Rennes

 


Texte et iconographie : Marie Fisler

Relecture et mise en ligne : Pauline Jardin

licorne, sciences, ornithorynque, chimère,

Votre commentaire a été ajouté à la file d'attente pour modération par l'administrateur du site et il sera publié après son approbation.
Dispostif anti-spam *

Envoyer


* champs obligatoires
Up