Vous êtes ici

Flux RSS

Des collégiens sur les traces des explorateurs

17 janvier 2014 

Les élèves de 5ème 4 du Collège Léo Lagrange du Havre travaillent depuis le début de l'année sur le thème des grands explorateurs.
Ils nous livrent ici un extrait de leur journal de bord, suite à la visite dans leur classe de Camille Robineau, une ancienne hivernante de la base Dumont d'Urville en Terre Adélie.

Des élèves grands voyageurs

Depuis le début de l’année scolaire, la classe de 5ème 4 du collège Léo Lagrange a embarqué sur les traces des grands explorateurs. Un projet mené par leur professeur de français, Célia Tranchart. L’aventure et l’exploration servent ici de support pour un travail sur la lecture, l’écriture et …l’imagination. Le Muséum a naturellement ouvert ses portes à ces apprentis explorateurs pour leur permettre de partir à la découverte de l’Antarctique, sans risquer de rester bloqué dans les glaces !

Plusieurs rencontres ont également été programmées, pour parler de ce continent bien-sûr, mais aussi pour découvrir d’autres explorateurs comme le peintre naturaliste Charles-Alexandre Lesueur. Un des temps forts de ces rencontres aura sans aucun doute été l’intervention de Camille Robineau, une ancienne hivernante. Camille a passé un an en Antarctique en tant que scientifique,  complètement coupée du monde sur la base française Dumont D’Urville. Une expérience inoubliable qu’elle est venue partager avec les élèves.

 

Voici un petit extrait du journal de bord de nos grands voyageurs :

Lundi 14 octobre

Le lundi 14 octobre  de 9h30 à 11h00, au collège Léo Lagrange, on a rencontré une ancienne hivernante, Camille Robineau, une hivernante qui est restée 1 an en Antarctique à la différence des campagnards qui passent juste l'été là bas (3 mois).

Camille s'est présentée à toute la classe et elle a dit « bonjour tout le monde, vous êtes nombreux», puis elle nous a montré des vidéos […].  Nous l'avons rencontrée pour en savoir un peu plus sur la vie en Antarctique. Elle a passé un hiver en terre Adélie, sur la base Française Dumont d'Urville. Elle nous a parlé de son voyage en Antarctique, nous avons pu lui poser plusieurs questions sur sa façon de vivre là bas. Pour commencer il y a 9 heures de décalage.  Elle a réussi à s’acclimater très vite.

Elle a fait 5 années d’études. La principale raison qui l’a poussée est avant tout le froid. Elle avait postulé durant 5 ans auparavant.  C'est une spécialiste des écosystèmes et des animaux marins, elle a étudié en Antarctique les espèces vivant dans les mers Australes. Mais surtout, elle a vécu une expérience hors du commun. Un hiver austral, c'est un cloisonnement en effet total.

A l'aide de vidéos et d'images et en répondant à nos questions, elle nous a expliqué qu'elle se déplaçait en moto des neiges pour aller observer les phoques dans un trou fait dans la glace, pour qu'ils respirent.

Elle nous montré aussi en images la réserve alimentaire des gens de la base car ils n'ont pas le droit de se nourrir des animaux protégés de la banquise (phoques, manchots …).

En faisant un trou dans la glace à l'aide d'une scie Camille a pêché des oursins, des crevettes et des poissons pour les examiner scientifiquement. Son métier est très important, car il nous renseigne et nous fait connaître les espèces animales vivant sur ce continent.  

Elle est maintenant monitrice de voile. Camille a voyagé 3 ans au Canada, en Suède et en France.

Pour finir, cet échange a duré près de 2 heures, ce moment a été très agréable. Camille a gardé contact avec quelques personnes rencontrées à la base. Elle est partie en nous disant que le monde peut partir en antarctique.

A la fin nous lui avons offert un livre ( Vendredi ou la vie sauvage ) qu'on avait tous signé.

Mardi 15 Octobre

Un mail de Camille, le lendemain, ce qu'elle n'avait pas eu le temps de nous dire...

"Bonjour à toute la classe,

Je vous félicite de l'intérêt et de l'engouement que vous portez, tous, aux explorateurs et à l'Antarctique. Vous avez dû le voir en classe, un explorateur est un voyageur qui aime découvrir de nouvelles choses. Il est aussi le symbole d'une certaine forme de liberté, la liberté de se déplacer là où bon nous semble.

J'en viens au message que je voulais vous faire parvenir. Aller explorer le monde est une liberté mais la plus grande des libertés que vous pourrez vous donner est celle de réaliser vos rêves. Ce sont vos rêves qui vous donneront envie d'aller plus loin, d'avancer et d'être libre dans vos têtes !!! Ne laisser personne vous dire que ce n'est qu'un rêve !! Persévérez ! Il n'y a pas de petits et de grands rêves, chacun son rêve, ses envies. Ton voisin voudra peut-être monter en haut de l'Himalaya. Toi ton rêve sera peut-être d'avoir un chien.

Je vous remercie pour toutes vos questions. Elles étaient très pertinentes. Je pense qu'elles vous ont permis de comprendre la vie que l'on peut avoir là-bas. J'ai d'ailleurs été très étonnée de voir que vous étiez aussi nombreux à vouloir partir faire un hivernage !!!

J'espère que vous aurez une mer calme et pensez à prendre des moufles et des bonnets bien chauds afin de garder vos oreilles entières !

Passez de bonnes vacances,

Camille"

9292000Les élèves de la classe de 5ème 4 du Collège Léo Lagrange Les élèves de la classe de 5ème 4 du Collège Léo Lagrange Agrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/styles/exposition/public/multimedia/copie_de_img_1454.jpg?itok=QxfnFCm2C. Tranchart
7892000Intervention de Camille Robineau au Collège Léo LagrangeIntervention de Camille Robineau au Collège Léo LagrangeAgrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/styles/exposition/public/multimedia/copie_de_dsc_0040.jpg?itok=zW8Qd2PLN. Bansaye

Antarctique - Collège - Scolaire - Hivernage

Votre commentaire a été ajouté à la file d'attente pour modération par l'administrateur du site et il sera publié après son approbation.
Dispostif anti-spam *

Envoyer


* champs obligatoires

Catégories

Archives

Up