Vous êtes ici

Flux RSS

Des textos et des zombies

10 juillet 2013 

Nos yeux sont-ils les mêmes que ceux d'un escargot ?
Sommes-nous en train de dangereusement muter à force d'envoyer des textos ?

Découvrez la clé de l'énigme dans le troisième et dernier billet de la série "Sélection naturelle"...

Episode 3

Episode 3 : Des yeux aux textos

Nos chats perdus au pôle nord et nos yeux semblent n’avoir aucun point commun. Ils en ont pourtant un : la sélection naturelle.

La sélection naturelle peut toucher de nombreuses caractéristiques : les organes, par exemple, (pattes, yeux, bouche…), mais aussi l’apparence (taille, couleur, poids, etc), ou même le comportement (vie en groupe, entraide, parade…) !

Ces exemples ne sont que quelques uns parmi tous ceux que l’on peut voir dans la nature : les modifications des êtres vivants vont au hasard et n’ont pas beaucoup de limites. Les plus courantes seront physiques : au-delà d’un certain poids, par exemple, certaines choses ne sont plus possibles. Une autruche ou un émeu sont trop lourds pour voler et une baleine trop massive pour marcher sur la terre ferme. De même, un éléphant ne peut pas sauter.

 

La sélection naturelle peut donc toucher à des degrés divers différentes caractéristiques des êtres vivants. Cela varie suivant les évènements (arrivée au pôle nord, réchauffement climatique, montée des eaux…), mais aussi selon la chance (ou non) de celui à qui cela arrive, etc…

Cependant si aucun phénomène ne survient, ou si tout le monde est strictement identique, il n’y a pas de sélection naturelle. Pour que ce phénomène se passe, il faut que :

-         L’espèce ait un très grand nombre d’individus

-         Elle soit soumise à un obstacle quelconque (pas assez de nourriture pour tout le monde, prédateur, changement climatique…)

-         Et surtout, il faut que l’espèce soit très variée : qu’il y ait des chats de toutes les couleurs, des pigeons de toutes les formes, etc. Sinon, le groupe tout entier risque de s’éteindre !

 

C’est donc grâce à de microscopiques mutations qui interviennent à chaque génération et à la sélection naturelle que des récepteurs à la lumière (ce que sont, finalement, les yeux) peuvent se former.

Si ces récepteurs donnent un avantage quelconque à celui qui les porte, lui permettant alors d’avoir un peu plus de petits que les autres, alors ils se transmettront toujours davantage, et pourront peut-être même se transformer encore. C’est l’histoire, par exemple, de nos yeux de Vertébrés (tout comme les tortues, les carpes, les requins ou les manchots). Les yeux d’autres animaux (araignées, abeilles, calmars…) ont en revanche des histoires évolutives très différentes des nôtres !

 

Ainsi, les yeux ne sont pas apparus qu’une seule fois au cours de l’histoire du vivant…Mais à une quarantaine de reprises !

Nous (mais plus généralement tous les animaux qui en ont) n’avons pas des yeux pour voir, mais nous arrivons à voir parce-que nous avons des organes (les yeux) qui nous le permettent. Cela a été utile à nos ancêtres, et le fait d’avoir des yeux leur a permis d’avoir plus de bébés que ceux qui n’en avaient pas. Ainsi, les yeux se sont transmis !

Mais il est peu probable que les personnes qui ont des doigts particulièrement performants pour taper des textos en tirent un avantage reproductif quelconque (sélection sexuelle, entraide intraspécifique, camouflage…). Ce caractère ne se transmettra donc pas particulièrement plus que tout autre !

 

Attention : il n’y a pas que des attributs « utiles » qui se transmettent de génération en génération. Parfois, des organes qui ne sont d’aucune utilité sont aussi conservés. Ce n’est pas parce-que l’on ne se sert plus d’un attribut qu’il disparait !

Mais ça… ce sera un autre billet.

 

Texte : Marie Fisler

 

Les épisodes précédents :

Épisode 1 : Des yeux et des pigeons (19 juin)

Épisode 2 : Des chats au pôle nord (26 juin)

sélection naturelle - darwin - sms - doigts

Votre commentaire a été ajouté à la file d'attente pour modération par l'administrateur du site et il sera publié après son approbation.
Dispostif anti-spam *

Envoyer


* champs obligatoires

Catégories

Archives

Up