Vous êtes ici

Flux RSS

Espèce de planqué #3

26 mars 2014 

De jolis papillons peuvent-ils avoir des chenilles peu ragoutantes ?
Comment certains de ces papillons font-ils fuir les oiseaux ?
Tout et plus encore sur une forme de mimétisme aussi efficace que surprenante chez nos amis à six pattes !

Aux autres la fierté... (Suite et fin)

La semaine dernière, nous vous présentions deux petites araignées et une grenouille. Ces bestioles avaient un aspect qui les confondait non-pas avec leur environnement, mais avec des choses peu ragoutantes pour un prédateur : des crottes.

Cette semaine, en voici d'autres. Une famille de petites bêtes dont certains membres sont bien plus colorés : les papillons !

 

Mais avant, faisons un petit retour en enfance. Pas la notre : celle des insectes. Et plus précisément des insectes avec des ailes (presque tous, en fait). Entre leur naissance (ou plutôt leur éclosion) et l'âge adulte, leur forme change : on dit qu'ils se métamorphosent. La forme prise à la naissance s'appelle la larve, et la forme adulte l'imago. Entre les deux, certains insectes prennent encore d'autres formes. Chez les papillons par exemple (mais aussi chez les abeilles ou les fourmis), on éclot sous la forme de larve, puis on se métamorphose en nymphe (on parle parfois aussi de chrysalide chez les papillons), et enfin en adulte. D'ailleurs, la nymphe des insectes est plutôt étrange : elle est incapable de se nourrir ! Heureusement (pour elle), cette période ne dure généralement pas très longtemps.

Imaginez : c'est un peu comme si les bébés ou les petits chatons ressemblaient, disons, à des vers de terre à la naissance. Des sortes de vers qui passeraient leur temps à manger... Puis qui, une fois arrivés à l'adolescence, mueraient. Ils se fixeraient quelque part et arrêteraient totalement de se nourrir. Même de hamburgers-frites ! Enfin, après quelques temps, ils sortiraient de leur carapace avec leur forme "humaine" adulte...

 

Chez les papillons, la larve s'appelle la chenille. Rien à voir avec les mille-pattes : chenille et mille-pattes sont à peu près aussi proches qu'un chat l'est d'une sardine. Comme ils se métamorphosent, la chenille et le papillon adulte (l'imago, pour les intimes) ne se ressemblent pas du tout.

 Revenons donc à nos moutons. Ou plutôt, à nos petites bêtes mimétiques. Et pourquoi ne pas commencer par les chenilles ?

 

Les centaines de milliers d'espèces de papillons du monde forment une grande famille dont les membres sont plus ou moins proches cousins. On regroupe sous un même genre des espèces très proches entre elles. Le genre Papilio, par exemple. Ce sont des papillons de Chine, de Malaisie, d'Afrique ou d'Amérique centrale. Et, parmi eux, certains ont des chenilles plus crottiformes que tous les animaux que nous vous présentions la semaine dernière !

 Et au sein même du genre papilio, il y a des papillons plus ou moins proches. Or, il existe un petit groupe de très proches cousins (on parle de « sous-genre ») : les Heraclides. Ces papillons vivent entre l'Amérique Centrale et l'Amérique du Sud. Leurs chenilles sont gris-brunâtres et blanches... et extrêmement crottiformes !

Voici à quoi ressemblent petits et grands :

6901024Papilio cresphontes... Sous sa forme de petite larvePapilio cresphontes... Sous sa forme de petite larveAgrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/papilio_cresphontes_larva_-_antennes.jpg
600900Papilio cresphontesEncore une petite chenillePapilio cresphontesEncore une petite chenilleAgrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/papilio_cresphontes_larva.jpg
6561024Papilio cresphontesSa chrysalide (la forme "ado" en pleine métamorphose)Papilio cresphontesSa chrysalide (la forme "ado" en pleine métamorphose)Agrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/papilio_cresphontes_chrysalide.jpg
7471024Papilio cresphontes... Et l'adulte. Ou le "papillon", pour les intimes.Papilio cresphontes... Et l'adulte. Ou le "papillon", pour les intimes.Agrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/papilio_cresphontes.jpg

Des Papilio (Heraclides) androgeus

Des Papilio (Heraclides) thoas

D'autres thoas

Encore des thoas

... Et toujours des thoas. Mais adultes.

 

Et si le prédateur n'est pas dupe, certaines de ces chenilles peuvent se défendre grâce à leurs petites antennes recouvertes d'une substance à l'odeur repoussante (pour leurs prédateurs) !

Un autre Papilio vit au nord-est de l'Asie. On l'appelle le Papilio xuthus. L'adulte est jaune et noir et mesure 5cm environ entre les extrémités de ses deux ailes. Migrateur infatigable, il peut voyager durant plus de 200 kilomètres !

Ses chenilles sont elles aussi très particulières. Elles changent d'aspect avec le temps et connaissent ainsi cinq formes larvaires différentes : à la naissance, d'abord, elles sont elles aussi mimétiques de crottes d'oiseaux. Elles gardent d'ailleurs ce marquage durant leurs quatre premières mues. Mais à la cinquième, elles changent de couleur et deviennent vert clair avec un petit point brun de chaque côté du corps.

 

Les différentes formes des chenilles.

 

On a découvert en 2008 que cela était du à la disparition d'une hormone spécifique au fur et à mesure que grandissaient les petites chenilles : en leur injectant artificiellement cette hormone, elles gardaient tout le temps ce camouflage d'excrément !

 

Enfin, chez plusieurs papillons, ce n'est pas la chenille mais l'adulte qui présente cet étrange camouflage ! Chez Ponometia, par exemple. Ce groupe de papillons de nuit vit en Amérique du Nord. Certains adultes présentent eux aussi un mimérisme étonnant : Ponometia erastrioides, par exemple, ou bien Ponometia candefacta, Ponometia binocula ou Ponometia phecolisca. La forme allongée d'Antaeotricha schlaegeri, que l'on trouve lui aussi dans le sud-est des États-Unis, le camoufle encore mieux !

520796Pometia binoculaPometia binoculaAgrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/pometia_binocula.jpg
482774Pometia candefactaPometia candefactaAgrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/pometia_candefacta_2.jpg
800800Une autre Pometia candefactaUne autre Pometia candefactaAgrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/pometia_candefacta.jpg
623800Pometia erastrioidesPometia erastrioidesAgrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/pometia_erastrioides.jpg
722800... Et Pometia phecolisca... Et Pometia phecoliscaAgrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/pometia_phecolisca.jpg

Mais le record de mimétisme est sans doute détenu par Eudryas. Ce petit papillon, que l'on trouve lui aussi (encore un !) dans le sud-est des États-Unis, a des pattes avant velues. Lorsque le papillon se repose, faisant dépasser ses pattes devant lui, il est absolument méconnaissable...

640800Eudryas grataEudryas grataAgrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/eudryas_grata_1.jpg
644800Encore un Eudryas grataEncore un Eudryas grataAgrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/eudryas_grata_2.jpg
497800Eudryas unioEudryas unioAgrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/eudryas_unio_1.jpg
800800Et encore un Eudryas unioEt encore un Eudryas unioAgrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/eudryas_unio_2.jpg

De nombreux papillons (et leurs chenilles) du monde entier et de plusieurs familles différentes sont donc mimétiques de crottes. Mais... Ceci n'aurait-il pas inspiré certains auteurs de dessins animés ? En témoignerait l'extrait suivant de Horton (titre original : Dr. Seuss' Horton Hears a Who!, 2008, Twentieth Century Fox, par Jimmy Hayward et Steve Martino).

Ni arcs-en-ciel, ni poneys... mais des papillons, en effet !

 

Marie Fisler

 

Pour en (sa) voir plus :

Des papillons,

Des Ponometia,

Et encore plein de photos ! (en anglais)

 

Les épisodes précédents :

Espèce de planqué !

#1 : Pour vivre heureux, vivons cachés !

#2 : Aux autres la fierté, le tout est d'être caché !

T'as de beaux yeux, tu sais ?

#1 : Des cerfs, des paons et de la bogossitude

#2 : Les phalaropes, de drôles d'oiseaux ?

#3 : Soirée karaoké chez les bébêtes

#4 : Du karaoké au dancefloor

Histoires d'interactions : L'enfer, c'est (pas toujours) les autres

#4 : Solanopteris brunei, la fougère et ses fourmis

#3 : Les Ophrys. Quand des orchidées séduisent des abeilles

#2 : Les mitochondries, des copines au coeur de nos cellules

#1 : Elysia chlorotica, une limace très brillante

sciences de la vie - mimétisme - crotte - sélection naturelle

Votre commentaire a été ajouté à la file d'attente pour modération par l'administrateur du site et il sera publié après son approbation.
Dispostif anti-spam *

Envoyer


* champs obligatoires

Catégories

Archives

Up