Vous êtes ici

Flux RSS

Un phasme sauvage a été capturé !

18 octobre 2017 

Les chiens, les chats, les caméléons ? Surfait ! Venez découvrir l’animal de compagnie idéal. Celui qui sait se faire discret, et que vous pourrez appeler « vieille branche » sans qu’il ne se vexe. Le compagnon de cache-cache idéal !

Vous êtes dans la forêt ou au Muséum. Autour de vous, des arbres ou une cage remplie de branches, feuilles et branchages. C’est joli… mais pas très original.

Ces branchages se balancent au vent. Bizarre : il n’y a pas un souffle ! Vous vous approchez, vous regardez. Et, parmi eux, se trouvent… des insectes en forme de bâton. Verts, bruns, tout allongés, ils sont complètement cachés dans leur environnement

 

"Mais si, promis, je suis une feuille !"

Bienvenue dans le monde des rois du mimétisme : les phasmes.

Les phasmes (ou « Phasmatodea », pour les intimes) sont un ordre d’insectes (tout comme les termites ou les papillons). La plupart d’entre eux sont mimétiques : cela veut dire qu’ils passent totalement inaperçus dans leur environnement, car ils ressemblent à des feuilles, à des branchages, à des brindilles... La plupart d’entre eux aime les climats chauds, autour de l’équateur. Mais trois d’entre eux vivent naturellement dans le sud de la France !

 

Apprivoiser un phasme, c’est possible ?

Les phasmes ne sont pas des animaux très sociaux ou dépendants. Ce ne seront pas eux qui viendront vous faire la fête le soir, de retour du travail ou de vos cours. Ils ne s’endormiront pas sur vos genoux, vous tenant chaud devant la télé. Ils ne termineront pas vos restes de viande ou vos croûtes de fromage, et ne sécheront pas vos larmes.

En revanche, vous n’aurez pas à les sortir pour les promener par le froid glacial de l’hiver. Ils ne hurleront pas à la mort si vous partez travailler, inquiétant les voisins et réveillant les bébés. Ils ne perdront pas leurs poils, n’auront pas de vaccin à faire chez le vétérinaire, et ne renverseront pas leur gamelle.

En somme, le phasme est l’animal de compagnie idéal. Et en plus, c’est joli comme tout !

 

Attention : toutes les espèces de phasmes ne sont pas aussi faciles les unes que les autres, et nos conseils valent pour un élevage de phasmes-bâtons (Carausius morosus ou Cuniculina imbriga). De plus, comme pour tout animal domestique, avoir des phasmes est une responsabilité. Ces animaux ne vivent pas très vieux (un peu plus d’un an), mais vous devrez leur donner une vie heureuse et confortable ! Au travail...

450800Bébé phasme sur sa feuille de lierreBébé phasme sur sa feuille de lierreBébé phasme sur sa feuille de...Bébé phasme sur sa feuille de lierreAgrandir l'imagehttp://www.museum-lehavre.fr/sites/default/files/multimedia/jeune_carausius_morosus.jpg

Construire son terrarium

Le matériel :

-        Un aquarium ou un terrarium, minimum 30 x 30 x 30cm

-        Une moustiquaire

-        Une petite bouteille d’eau

-        Un vaporisateur d’eau

-        Des ronces ou, en hiver, du feuillage frais

-        Du sable, de la terre

Comment faire ?

Recouvrez le fond de votre aquarium ou vivarium de terre et de sable. Enfoncez-y la bouteille, que vous pouvez lester avec quelques cailloux. Remplissez-a d’eau et plantez-y vos branches de ronces ou de feuillage. Le goulot de la bouteille empêchera les phasmes de tomber dans l’eau et de se noyer.

Recouvrez l’aquarium avec la moustiquaire, pour que vos petits protégés ne puissent pas s’échapper. Puis installez le tout dans une pièce chaude (20 à 26°C).

Souhaitez la bienvenue à vos phasmes et présentez-leur leur nouveau domicile. Installez-les confortablement dans leur abri.

Chaque jour, vaporisez les feuilles et les parois de l’aquarium d’eau : ils ont besoin d’humidité ! Lorsque vous n’êtes pas là, placez du coton ou de l’essuie tout mouillé dans une boîte ouverte dans la cage : cela leur permettra en même temps de boire. Enfin, une à deux fois par semaine, changez leurs ronces et feuillages pour qu’ils puissent manger à leur faim…

… Et surtout, envoyez-nous vos plus belles photos (et selfies ?) avec vos nouveaux protégés !

Pour en savoir plus :

Vous pouvez venir découvrir les phasmes lors d'un Quart d'heure des curieux tous les dimanches à 15h30 !

Ne vous fiez pas aux apparences, elles sont parfois trompeuses ! Alors ouvrez bien vos yeux… Qui sont ces drôles d’animaux que l’on distingue à peine dans les ronces ?

Mais qu'est ce qu'un quart d'heure des curieux ?

Un quart d'heure, un médiateur, une thématique et milles découvertes (compris dans le billet d'entrée)

 


Texte, documentation et iconographie : Marie Fisler

Relecture et mise en ligne : Pauline Jardin

Et une petite vidéo sur nos amis les phasmes

découvertes, sciences, biodiversité, phasmes, mimétisme,

Votre commentaire a été ajouté à la file d'attente pour modération par l'administrateur du site et il sera publié après son approbation.
Dispostif anti-spam *

Envoyer


* champs obligatoires

Catégories

Archives

Up