Aller au contenu principal

La vie à bord

Près de deux cents personnes dont une quarantaine de savants ont embarqué pour l’expédition. La vie à bord montre rapidement des difficultés. Le manque d’expérimentation d’un très grand nombre de matelots s’ajoute à de mauvaises conditions météorologiques : orages et tempêtes se multiplient dès le début du trajet dans l’Atlantique. 

La vie à bord

 

Près de deux cents personnes dont une quarantaine de savants ont embarqué pour l’expédition.

La vie à bord montre rapidement des difficultés. Le manque d’expérimentation d’un très grand nombre de matelots s’ajoute à de mauvaises conditions météorologiques : orages et tempêtes se multiplient dès le début du trajet dans l’Atlantique.

Des volailles vivent à bord des navires, précieuse réserve de nourriture, mais les filtres destinés à filtrer l’eau de mer (un des grands apports de l’expérience de l’explorateur anglais James Cook), s’épuisent rapidement.

Dès lors, les maladies commencent à s’installer : scorbut et dysenterie, maladies fréquentes dans ce type d’expédition, feront des ravages sur l’équipage de ces navires.

 

BAGLIONE Gabrielle,  CREMIERE Cédric, Charles- Alexandre Lesueur : Peintre voyageur, un trésor oublié : Conti, Septembre 2009, 399 pages.

Vous accueille du mardi au dimanche
10h - 12h / 14h - 18h

Place du vieux Marché, 76600 Le Havre

Téléphone : 02 35 41 37 28
Courriel : museum@lehavre.fr

Gardez
le contact

inscrivez-vous à a newsletter