Aller au contenu principal

Rencontre avec les Indiens

Au cours de ses voyages sur le Mississippi, Lesueur rencontre des Indiens descendant des anciennes tribus décimées par les Européens près d’un demi-siècle plus tôt. 

Rencontre avec des Indiens


Au cours de ses voyages sur le Mississippi, Lesueur rencontre des Indiens descendant des anciennes tribus décimées par les Européens près d’un demi-siècle plus tôt.

« Mon intention ici n’est pas de faire une histoire complète des peuples qui ont habité ces contrées. Il faudrait remonter aux premiers temps de l’occupation de ces solitudes par les premiers Européens et leurs premiers établissements. Je me bornerai seulement à ne donner que les notes que la tradition a transmises, qui doivent être plus ou moins altérées par le temps et ceux qui les racontent. Aucun fait ou fort peu du moins ayant été successivement noté ... seront perdus pour leur histoire. Les différentes tribus d’Indiens ont été petit à petit chassées, se sont retirées et se sont mêlées avec celles chez lesquelles elles allaient chercher l’hospitalité, ne la trouvant plus chez ceux qui ont envahi leur pays, et qui les repoussent sans cesse pour agrandir leurs frontières.
La civilisation aurait dû en faire des amis, mais la civilisation est encore enveloppée dans son manteau de barbarie et les peuples qui en sont revêtus, s’en servent pour leur propre intérêt et leur avarice.
Les guerres continuelles que les Indiens ont été obligés de soutenir, les promesses continuelles pour ceux qui les engagèrent à soutenir leur parti et sacrifier par eux, les ont tellement affaiblis, sans compter celles qu’ils se faisaient entre eux, excités par les intéressés. Ils ont disparu et disparaîtront tout à fait pour le peu qu’il en restera poursuivis comme des bêtes féroces. Les lieux habités par ces mêmes peuples laissent à nos recherches dans leurs monuments, leurs armes, leurs objets d’art, leurs sépultures, ce qu’ils ont été et le degré de leur civilisation, pour les objets les plus utiles à la vie qu’ils menaient. J’ai eu l’occasion de voir, de trouver moi-même beaucoup de ces objets.
Plusieurs d’entre eux, trouvés à de grandes distances sont formés du même matériau et offrent la même forme. Mon projet est de les décrire, d’en donner les dessins et le lieu où ils ont été trouvés ».

(Lesueur, Manuscrit n° 41292R, Le Havre, Muséum d’histoire naturelle)

 

BAGLIONE Gabrielle,  CREMIERE Cédric, Charles- Alexandre Lesueur : Peintre voyageur, un trésor oublié : Conti, Septembre 2009, 399 pages.

 

Vous accueille du mardi au dimanche
10h - 12h / 14h - 18h

Place du vieux Marché, 76600 Le Havre

Téléphone : 02 35 41 37 28
Courriel : museum@lehavre.fr

Gardez
le contact

inscrivez-vous à a newsletter